Sécurité et vivre ensemble | Ville de Teyran - Site officiel
Accueil > Infos commissions > Sécurité et vivre ensemble

Sécurité et vivre ensemble

d

 

Éric JAEGER
Adjoint à la sécurité et au vivre ensemble

 

 
 
Membres :
Patrick ROCHER, Guy GLEIZES, Oscar JIMENEZ, Cécile DOUADY, Béatrice MONTEL..
 

09/2021
 
DICRIM
Début juillet, le DICRIM a été distribué dans chaque boîte à lettre de notre commune. Il remplace et réactualise le document de 2014. Ce Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs, établi sous la responsabilité du Maire, est élaboré à partir des informations transmises par le Préfet. Il contient tous les éléments qui peuvent aider les administrés à une grande réactivité lors d’événements majeurs (incendie, inondation, …) ainsi que la description des zones qui peuvent être impactées dans la commune. Il donne des conseils sur la conduite à tenir et fournit les principaux liens de communications mis en place en cas d’incident. Le DICRIM est un complément d’un document indispensable, le Plan Communal de Sauvegarde qui, lui, est davantage orienté sur l’organisation des secours en cas de catastrophe naturelle. Nous conseillons à tous les foyers de garder ce document utile à proximité immédiate au cas où… Le DICRIM est également consultable ici : https://grandpicsaintloup.fr/content/ uploads/2021/06/DICRIM-TEYRAN_compressed. pdf
Sachez également que la commune de Teyran propose la diffusion de messages d’alerte sous forme de SMS aux administrés qui le souhaitent. Il suffit de s’inscrire sur le site internet de la ville : http://www.ville-teyran.fr/preventions-des-risques-majeurs

07/2021
 
TRANQUILLITÉ VACANCES
Comme chaque année à cette époque, nous vous rappelons l’existence du service « Tranquillité -Vacances » que la mairie vous propose avec l’aide de la Police Municipale et le partenariat de la Gendarmerie. Au cas où vous seriez momentanément absent de votre domicile teyrannais, la Police Municipale assure une surveillance en faisant le tour de votre maison par le jardin (sans jamais rentrer dans le bâtiment) pour vérifier que tout est normal (portes, volets, objets déplacés…) une à deux fois dans la journée, à des horaires aléatoires afin de décourager d’éventuels cambrioleurs en repérage. Pour bénéficier de ce service qui est valable toute l’année, il faut remplir un formulaire préalablement téléchargé ou retiré à l’accueil, laisser vos clés de portail et quelques consignes annexes si besoin à l’accueil de la mairie. Information et formulaire à télécharger : www.ville-teyran.fr/operation-tranquillite-vacances
 
RAPPEL
Vous êtes victime ou témoin de quelque chose d’anormal dans votre quartier, présence étrange, démarchage intempestif, véhicule inhabituel… soyez réactif ! Prévenez immédiatement la Police Municipale ou la gendarmerie de secteur. Une intervention rapide de ces services peut éviter bien des soucis. Police municipale : 06 68 21 82 13 Gendarmerie : 04 99 63 68 50
 
RADARS
Des radars fixes sont régulièrement installés aux entrées Nord et Sud de la commune. Ils sont là pour signaler aux conducteurs leur allure trop rapide et les inciter à respecter la signalisation et la vitesse en agglomération (50 km/h sur cet axe). Des contrôles de police sont effectués régulièrement et les automobilistes en infraction sont verbalisés. Merci d’être attentif à votre vitesse dans les artères du village.

05/2021
 
ATTENTION, CULTURE EN COURS !
Les activités agricoles sur le territoire communal sont encore nombreuses et font le charme de notre environnement proche. En cette saison où les cultures s’éveillent, il est utile de rappeler aux promeneurs, cyclistes, cavaliers et autres… de respecter le travail de nos agriculteurs en évitant de traverser les champs, vignes, jardins en piétinant les cultures. Merci aussi de respecter les enclos accueillant des animaux. Enfin, nous rappelons que l’usage de véhicules à moteur dans les garrigues teyrannaises est strictement interdit.
 
OUVERTURE DU STADE
La municipalité a décidé d’ouvrir les portes du stade, sous conditions et à titre expérimental, aux personnes désireuses de l’utiliser. Cette utilisation devra s’effectuer dans le strict respect des installations (pas de deux-roues dans l’enceinte du stade, détention et consommation d’alcool strictement interdites, barbecue prohibé…). Les horaires d’ouverture au public sont de 9h à 18h. Attention ! sont prioritaires, les associations utilisant ces installations en accord avec la Mairie, les élèves et enseignants des écoles… (voir arrêté Municipal). Toute personne ou groupe de personnes occupant le stade en dehors des horaires prévus, sera en infraction.

04/2021
 
LA VITESSE ENCORE ET TOUJOURS…
Les élus sont interpellés quasiment tous les jours par des Teyrannais excédés par la vitesse excessive des automobilistes dans tous les quartiers de notre commune, y compris ceux dans lesquels des aménagements spécifiques ont été réalisés. Nous avons déjà consacré un article à ce sujet en 2020. Ce constat n’est pas réservé à la seule commune de Teyran, il est général. Il semblerait que le conducteur derrière son volant perde toute notion de respect du code de la route et de civisme au détriment de la sécurité des usagers et riverains. Nous sommes donc tous responsables… La municipalité s’efforce d’apporter des réponses aux principaux problèmes soulevés. Des aménagements ont déjà été installés et d’autres sont en prévision. Les contrôles par la Police Municipale et la Gendarmerie ont été renforcés. Un courrier a été adressé à Hérault Transport le service de ramassage scolaire car de nombreuses plaintes de riverains relèvent la vitesse excessive des cars dans la traversée du village. Jour après jour, nous nous efforçons de sécuriser les points les plus sensibles. Mais nous comptons également sur une prise de conscience individuelle des automobilistes et le respect des panneaux de signalisation notamment ceux qui demandent la réduction de la vitesse. Un slogan de la Prévention Routière annonçait il y a quelques années « la vitesse c’est dépassé ». Ce problème récurrent est l’affaire de tous.
 
LA SÉCURITÉ DANS NOTRE COMMUNE
Très régulièrement au cours de l’année, la municipalité rencontre la responsable de la gendarmerie du secteur afin de faire le point en matière de sécurité dans notre commune. Lors de notre dernière rencontre il y a quelques jours, nous avons été informés des statistiques 2020 sur la délinquance à Teyran. Ces chiffres n’ayant pas encore été validés par M. le Préfet, il ne nous est pas possible de les diffuser. Néanmoins, selon les dires de la gendarmerie, à Teyran, « la délinquance est maîtrisée et régulée ». Les données montrent une stabilité dans tous les secteurs : violences, atteintes aux biens, escroquerie, accidentologie… Bien sûr, nous le savons bien, l’année 2020 est une année très particulière qui ne peut servir de référence. Il faut noter la très bonne collaboration entre le service de Police municipale et la brigade de Gendarmerie de Clapiers/Jacou. Nous avons interrogé notre interlocutrice concernant l’extinction de l’éclairage public et la délinquance éventuelle que cela peut générer. Elle ne relève aucun fait depuis le début de cette expérience et nous confirme que dans les communes voisines qui l’ont mise en place il en est de même. Enfin, il a été décidé que des actions communes Gendarmerie/Police municipale auront lieu prochainement. Elles cibleront en priorité la vitesse des véhicules dans la traversée de Teyran et la présence intempestive de véhicules à moteur dans nos garrigues.
 

03/2021
 
À VOS MARQUES, PRÊTS, TAILLEZ !
À l’approche du printemps, arbres et arbustes vont reprendre leur pousse et les haies ou les arbres des propriétés privées qui bordent les rues et les routes peuvent se révéler dangereux pour la sécurité en entravant la circulation des piétons et véhicules et en réduisant parfois la visibilité. n L’élagage Afin d’éviter ces difficultés, la commune rappelle aux propriétaires riverains de voies communales qu’il est obligatoire de procéder à la taille et à l’entretien des haies et plantations ainsi qu’à l’élagage des arbres présentant des branches basses et susceptibles de gêner la circulation des véhicules ou des piétons; par ailleurs, tout arbre qui par son état et sa situation menacerait une ligne aérienne électrique, téléphonique ou une voie d’accès, doit être élagué ou abattu en bordure de domaine public. La responsabilité d’un propriétaire pourrait être engagée si un accident survenait. Vos arbres ou vos haies ne doivent pas empêcher de marcher sur un trottoir ou constituer un danger pour la circulation routière. Si tel est le cas, le maire peut vous contraindre à élaguer vos arbres en vous adressant une injonction de faire. L’article L.2212- 2-2 du Code général des collectivités territoriales prévoit qu’en cas de mise en demeure sans résultat, le maire peut ordonner des travaux d’élagage, les frais afférents aux opérations étant alors à la charge des propriétaires négligents. Rappelons enfin que les produits de l’élagage ne doivent en aucun cas séjourner sur la voie publique ou tout autre chemin communal et doivent être enlevés au fur et à mesure et déposés en déchetterie. En aucun cas ils ne doivent être brûlés sur place. Les services communaux vont réaliser prochainement un bilan sur le linéaire de haies et plantations privées qui ne seraient pas élaguées en limite de voies et chemins communaux. C’est pourquoi , il vous est demandé, si vous êtes concerné, d’intervenir dans les meilleurs délais. n L’Obligation Légale de Débroussaillement (OLD) concerne les propriétés situées en bordure ou dans les bois, forêts, garrigue… dans un souci de protection des personnes et des biens et pour une intervention éventuelle des secours plus aisée. Veuillez vous reporter au site communal qui détaille la réglementation et les obligations des propriétaires. www.ville-teyran.fr/debroussaillement
 
UN NOUVEAU VÉHICULE POUR LA POLICE MUNICIPALE
Nous l’attendions depuis longtemps, le nouveau véhicule de la Police Municipale est (enfin) arrivé. Paré de tous les équipements de sécurité, de sa signalétique et équipements spécifiques, il sillonnera désormais les voies communales. Il remplace le Kangoo qui était hors service depuis plusieurs mois. Pour information, cet achat a été réalisé auprès de l’agent Renault « Garage Moshiri » de Teyran et la sérigraphie et les équipements police ont été posés par la société spécialisée « RAS Distribution » à Claret.  

01/2021
 
VIDÉOPROTECTION
Pour assurer la sécurité des citoyens, la protection des biens, des bâtiments et espaces communaux, des commerces… et dans un souci de prévention, la municipalité a mis en place, depuis plusieurs années, un réseau de caméras de vidéoprotection qui quadrille le territoire communal. L’implantation de chaque caméra est soumise à autorisation du préfet. Rappelons que seuls les lieux publics sont filmés, en aucun cas les lieux privés. Les images recueillies, strictement encadrées par des règles très précises quant à leur utilisation, contrôlées par du personnel habilité (inscrit sur la liste préfectorale et lié au secret professionnel), sont utilisées en cas de besoin après un acte de délinquance, un accident de la circulation… souvent à la demande de la gendarmerie, de la police nationale ou du procureur de la république sur réquisition. En 2020, 26 enregistrements ont été transmis pour des faits survenus dans la commune de Teyran et 27 dans d’autres communes. Le délai légal de conservation des images est d’un mois maximum, elles sont ensuite détruites sauf si la justice est saisie.
 
ENTRÉES ET SORTIES DES ÉCOLES
La municipalité tient à remercier chaleureusement les bénévoles de la Réserve communale qui ont accepté d’effectuer la surveillance à l’entrée de la rue des écoles les quelques jours où les effectifs de la Police municipale étaient en sous-nombre. Leur participation a pu contribuer à des entrées / sorties dans la quiétude et la sécurité des écoliers et leurs parents.
 
DÉPART À LA RETRAITE
Jean-François Garde, policier municipal à Teyran depuis 15 ans, quitte ses fonctions pour une retraite bien méritée. Il est arrivé dans notre commune après une vie bien remplie de gendarme. Outre les tâches habituelles de police municipale, il était chargé plus spécialement de la prévention routière auprès des élèves de l’école Jules Ferry. Excellent formateur dans ce domaine, il a plusieurs fois amené nos élèves qualifiés communaux à la première place du concours départemental d’Éducation routière (quatre fois dont trois consécutives sans compter les places d’honneur lors des autres finales! ) Nous lui souhaitons une longue et heureuse retraite parmi les siens. 
 

12/2020
 
DÉFIBRILLATEURS
 
La commune vient de se doter de deux défibrillateurs supplémentaires ce qui porte à 7 le nombre total installé sur notre territoire.
De nombreuses applications pour smartphone recensent les lieux exacts d’implantation des bornes (Staying Alive par exemple, disponible sur Androïd et Apple).
Pour notre village, l’actualisation est en cours.
 
COMMENT UTILISER UN DÉFIBRILLATEUR
 
Pour résumer, le défibrillateur est un appareil qui permet de rétablir, par un choc électrique, un rythme cardiaque normal.
Cet appareil, accessible à tous, est d’une grande simplicité d’utilisation. Si une personne est victime d’un arrêt cardiaque devant vous, n’hésitez pas à l’utiliser. Le premier geste avant tout est de prévenir les secours au plus tôt. Le défibrillateur est constitué d’un boîtier contenant le défibrillateur et les électrodes. Ouvrez le boîtier et suivez les instructions vocales qui vont vous guider tout au long du processus. Collez ensuite les électrodes : une sous la clavicule et l’autre sous le sein gauche. Connectez le câble. Une fois connecté, le défibrillateur indique qu’il réalise une analyse du rythme cardiaque et qu’il ne faut pas toucher la victime pour ne pas perturber cette analyse qui dure quelques secondes.
Deux possibilités se présentent alors :
• Choc recommandé : l’appareil choque ou propose de choquer (suivant qu’il est entièrement automatique, c’est le cas à Teyran, ou semi-automatique) ; il faut alors appuyer sur le bouton qui clignote. Surtout ne pas toucher la victime.
• Choc non recommandé : il faut alors reprendre le massage cardiaque.
Nous avons prévu de multiplier ces équipements sur notre territoire afin que la couverture de notre commune dans ce domaine soit la plus complète possible. Malgré la simplicité d’utilisation de ces dispositifs, des formations de secours d’urgence seront planifiés à destination, en particulier, de ceux qui, par leur profession ou leur activité, sont plus susceptibles d’avoir à secourir une personne.
 
Télécharger le plan d'implantation des défibrillateurs en cliquant ici
 
 

11/2020
 
LE DÉMARCHAGE À DOMICILE
 
Plusieurs personnes se sont rapprochées de la Mairie pour se plaindre de démarchages intempestifs dans notre commune ces derniers temps. Si une commune ne peut interdire les démarcheurs, elle peut réglementer leurs passages. Ainsi, à Teyran, dans un souci de tranquillité et de sécurité pour les habitants, le démarchage fait l’objet d’un arrêté municipal le réglementant (arrêté municipal n°A2019-183 du 12 décembre 2019) Tout démarcheur désirant prospecter sur notre commune a l’obligation de se déclarer au préalable à la mairie en fournissant un certain nombre de renseignements professionnels et personnels. Les horaires de démarchage ont également été réglementés et ne sont autorisés que du lundi au vendredi de 9h à 11h30 et de 14h30 à 17h30. Enfin, et c’est important, aucun démarcheur ne peut prétendre être mandaté ou envoyé par la municipalité pour quelque contrat que ce soit. En cas d’abus constatés, merci de contacter immédiatement la Police Municipale (06 68 21 82 13).
 
 
DIVAGATION DES CHIENS SUR LA VOIE PUBLIQUE
 
Nous rappelons aux propriétaires de chiens d’être attentifs à leur animal. L’article L211-23 du Code rural précise la notion de divagation. Un chien est considéré comme en état de divagation : • s’il n’est plus sous la surveillance de son maître ; • s’il n’est plus à portée de voix de son maître ; • s’il est éloigné de son maître de plus de 100 m ; • s’il est abandonné ou errant (sauf chien en action de chasse). Dans chacun de ces cas, le chien est considéré comme un chien errant et peut être récupéré par la fourrière. Le maître a l’obligation de garantir l’enfermement de l’animal en intérieur ou sur un terrain clôturé durant son absence. La divagation du chien peut en effet comporter de nombreux risques et dangers pour lui comme pour autrui (accident de la circulation, morsure des passants...). Un maître engage sa responsabilité civile vis-à-vis de son chien. Si ce dernier attaque une personne ou entraîne des dommages, le maître de l’animal sera considéré comme responsable. La divagation d’un chien est clairement interdite et peut donc être punie par des contraventions.
 
 
OPÉRATIONS DE RÉGULATION ADMINISTRATIVE DE SANGLIERS
Début octobre, des Teyrannais se sont étonnés d’entendre des coups de feu en fin de journée voire la nuit. Il s’agissait d’opérations de lieutenants de louveterie, assermentés et mandatés par arrêté préfectoral, qui étaient chargés de la régulation administrative de sangliers sur le territoire de notre commune. Cette opération s’est terminée le 10 octobre dernier.
 
 
LE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE
Chaque commune doit se doter d’un plan communal de sauvegarde (PCS) pour planifier les interventions relatives à la gestion du risque qui reposent sur les acteurs communaux (élus, agents municipaux, bénévoles, entreprises partenaires) en cas d’évènements majeurs naturels, technologiques ou sanitaires. Il a pour objectif l’information préventive et la protection de la population. A Teyran il est composé de 2 livrets : - Le livret 1 qui présente la marche à suivre et l’organisation générale en cas d’événement exceptionnel. Il identifie tout d’abord les risques exceptionnels rencontrés historiquement sur la commune de Teyran (inondations, feux de forêt, canicule, covid…). En cas de gestion d’un événement majeur, dès le déclenchement du PCS, ce livret présente le mode opératoire et l’organisation à mettre en place. Cinq pôles se déploieront : un PC de crise, un pôle secrétariat – communication, un pôle sécurité, un pôle technique et un pôle logistique. Chaque pôle ayant des responsables et des tâches assignées. Ces pôles concernent l’ensemble des services municipaux, les élus, et des partenaires tels que le CCFF et la Réserve Municipale. - Le livret 2 contient les annexes et coordonnées de personnes concernées soit par leurs compétences, leur lieu d’habitation, leur pathologie, leur exposition au risque… Il contient également les coordonnées des établissements stockant des matières dangereuses et la liste des moyens matériels de la Mairie et de partenaires extérieurs… Pour des raisons évidentes, ce deuxième livret reste confidentiel. Le livret 1 du Plan Communal de Sauvegarde est disponible sur le site internet de la ville : http://www. ville-teyran.fr/preventions-des-risques-majeurs
 

10/2020

CIRCULATION AUTOUR DES ÉCOLES

À l’occasion de la rentrée scolaire, et pendant une période test jusqu’aux prochaines vacances, certaines zones ont été aménagées autour des écoles pour fluidifier la circulation et empêcher le stationnement dangereux dans certains cas. La municipalité a étudié quelques pistes pour parfaire ce travail. Elles seront présentées lors d’une prochaine réunion avec les enseignants, les personnels des écoles, les riverains, les élus et les représentants des parents d’élèves. La rue des écoles reste interdite à la circulation durant les heures d’entrées et de sorties des classes. Le stationnement se fait sur les places réservées à cet effet ; nous demandons aux parents d’élèves déposant leurs enfants à l’école élémentaire de circuler une fois l’enfant en zone sécurisée afin de garder un trafic fluide. Enfin, nous encourageons les familles à « monter » à l’école, dans la mesure du possible, en utilisant des déplacements doux : marche à pied, bicyclette…

 

 
09/2020

LA VITESSE

Il ne se passe pas un jour sans que la mairie soit destinataire d’un message, d’un courrier, d’un appel d’administrés se plaignant de la vitesse excessive dans leur quartier. Malgré l’attention de la municipalité sur ce problème, il faut constater que beaucoup d’incivilités sont commises par les automobilistes, Teyrannais ou non, qui empruntent nos artères. Ces comportements génèrent de l’insécurité. La réduction de la vitesse dans la cité est un problème majeur qui nous concerne tous. La pose d’éléments ralentisseurs ne résout pas forcément tous les problèmes, le comportement du conducteur est sans aucun doute l’élément primordial qui permettrait d’apaiser usagers (piétons, cyclistes …) et riverains. Il s’agit ni plus ni moins que civisme et respect de la règlementation routière… De son côté, la municipalité s’efforce de prendre, en relation avec les concitoyens concernés, les mesures adaptées sur les artères qui posent les plus gros problèmes. Des réflexions sont engagées et nous vous tiendrons informés des décisions prises. Pourquoi diminuer sa vitesse ? Selon l’OCDE (« La gestion de la vitesse », 2007), « une diminution de 5 % de la vitesse moyenne entraîne approximativement une baisse de 10 % du nombre d’accidents corporels et de 20 % du nombre d’accidents mortels ». De plus, « le risque pour un piéton d’être tué lors d’une collision est de 80 % à une vitesse d’impact de 50 km/h, et de 10 % à une vitesse d’impact de 30 km/h ».

 

LE STATIONNEMENT 

De la même manière, on constate dans notre commune des problèmes de stationnements non adaptés qui génèrent de l’insécurité. Ainsi, dans nombre de quartiers, les voitures, deux-roues, camping-cars, camionnettes ou assimilés stationnent sur les trottoirs ou pistes cyclables obligeant alors les piétons (et parfois les cyclistes) à passer sur la chaussée pour pouvoir poursuivre leur parcours. Certes, le stationnement est parfois difficile dans quelques quartiers et nous nous efforçons de solutionner les problèmes qui se posent mais là encore… un peu de civisme et de bon sens pourraient résoudre bon nombre de problèmes. Merci d’utiliser les places marquées pour le stationnement, merci de respecter la signalisation, merci de ne pas obstruer les trottoirs et les pistes cyclables afin de permettre aux piétons de circuler sans danger, merci de respecter le stationnement « minute », merci de respecter les places réservées aux personnes à mobilité réduite, merci de ne pas stationner sur les passages ou zones protégés, merci d’éteindre votre moteur lorsque vous êtes garé et en attente dans votre véhicule …

RAPPEL : Vous êtes témoin ou victime, prévenez le plus tôt possible : - la police municipale par téléphone au 06 68 21 82 13 ou par mail à pm@ville-teyran.fr - la gendarmerie (brigade de Clapiers/Jacou) au 04 99 63 68 50 aux heures d’ouverture ou le 17


07/2020

OPÉRATION TRANQUILLITÉ VACANCES 

La période des congés arrive et, avec elle,  pour beaucoup d’entre nous, des départs qui  vont nous éloigner momentanément de notre  domicile.  La Mairie, avec l’aide de la Police Municipale  et le partenariat de la gendarmerie de Jacou,  poursuit l’opération « tranquillité-vacances » qui  est gratuite et utilisable par tous les Teyrannais.  Le principe est simple : une à deux fois dans  la journée, le jour et/ou la nuit, les policiers  municipaux de garde rentrent chez vous  (uniquement dans le jardin, jamais dans  l’habitation), font le tour de votre maison et  vérifient que tout est normal (portes, volets, objets  déplacés…). Notez que les rondes ne se font  jamais aux mêmes heures afin de décourager  les éventuels cambrioleurs en repérage.  Pour en bénéficier, rien de plus simple ! Rendezvous  au poste de police pour remplir une fiche  de renseignements et laisser vos clés de portail.  Jusqu’à présent, depuis que ce dispositif existe,  aucune villa sous surveillance n’a fait l’objet d’un  cambriolage…  Alors, n’hésitez pas, et cet été, passez la porte du  poste de police (Place du Ballon).  Informations et formulaire à télécharger sur le  site internet de la ville à l’adresse suivante :  http://www.ville-teyran.fr/operation-tranquillitevacances 

NUISANCES SONORES 

Avec les beau jours qui arrivent, nous passons plus de  temps dehors et, inévitablement, cela peut générer des  nuisances sonores qui peuvent devenir extrêmement  gênantes pour le voisinage.  L’article R.1334-31 du Code de la santé publique est très  clair : « Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa  répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité  du voisinage…. dans un lieu public ou privé, qu’une  personne en soit elle-même à l’origine ou que ce soit par  l’intermédiaire d’une personne, d’une chose dont elle a  la garde ou d’un animal placé sous sa responsabilité. »  (voir article JT juin 2020)  Les bruits de comportement sont tous les bruits provoqués  de jour comme de nuit par un individu, par une chose  (bricolage, musique, pompe à chaleur, pétard…) ou par  un animal.  Lorsque ces bruits sont commis la nuit il s’agit de tapage  nocturne. Il y a tapage nocturne lorsque l’auteur du  tapage a conscience du trouble qu’il engendre et qu’il  ne prend pas les mesures nécessaires pour remédier au  tapage. L’infraction pour tapage nocturne existe même  lorsque ce bruit n’est pas répétitif, ni intensif, ni qu’il dure  dans le temps (amende forfaitaire de 135€ après constat  sur place d’un agent dépositaire de l’autorité publique).  Nous demandons à chacun d’être attentif à respecter ces  préconisations pour la tranquillité des uns et des autres.  Pour plus de précisions, consulter le site suivant :  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F612  


06/2020
COUP DE CHAPEAU À LA RÉSERVE COMMUNALE
Les Teyrannais étaient nombreux, après trois semaines de confinement, à demander l’ouverture de la déchetterie notamment pour y déposer les déchets verts qui s’entassaient dans les jardins en ce début de printemps. Jusqu’à mi-avril, le préfet, suivant les directives nationales, s’y opposait, jugeant non-essentiels les déplacements pour ces dépôts. Puis devant l’insistance des collectivités locales, il a donné son accord. La mairie de Teyran, comme beaucoup d’autres communes, a demandé à la communauté de communes l’ouverture de la déchetterie. Malheureusement, faute de personnel, cela n’a pas été possible. Nous avons pris alors l’initiative d’ouvrir un terrain communal pour que nos concitoyens puissent y laisser leurs déchets de jardin sachant que nous pouvions compter sur un aide ponctuelle de la communauté de communes pour broyer une fois par semaine afin de réduire le volume. Restait le problème du personnel : il fallait une organisation rigoureuse et une présence sûre pour que ce service ne vire pas à l’anarchie. Impossible d’immobiliser les policiers à cette tâche six heures par jour, difficile aussi de demander aux agents des services techniques très pris et travaillant en équipes restreintes.
Nous avons alors sollicité les bénévoles de la réserve communale qui ont répondu immédiatement présents. Ils ont fait plus qu’assurer une présence, sécurisant les accès, canalisant les véhicules, aidant les personnes en difficultés, faisant parfois un peu la police pour une bonne fluidité de la circulation. Beaucoup de remerciements de la part des usagers. Nous leur sommes très reconnaissants, c’est grâce à eux si ce service a aussi bien fonctionné. Un immense merci !
Pour rappel, pendant ces deux semaines, ce sont 115 véhicules par jour, en moyenne, qui ont profité de ce service.

RAPPEL DE LA RÉGLEMENTATION SUR LES BRUITS DOMESTIQUES
Plusieurs appels de personnes se plaignant de bruits de bricolage, de tondeuse ou autres appareils, nous sont parvenus dernièrement. Un rappel s’impose, les bruits domestiques sont autorisés :
- Du lundi au vendredi de 9h à midi et de 13h30 à 19h30
- Le samedi de 9h à midi et de 15h à 19h
- Les dimanches et jours fériés : de 10h à midi
Source : Conseil national du bruit.

Merci à tous de respecter ces horaires.
 
RAPPEL DE LA RÉGLEMENTATION : CIRCULATION SUR LES CHEMINS COMMUNAUX
Les pistes forestières et chemins communaux sont interdits à tous types de véhicules à moteur, seuls les ayant-droits (propriétaires agricoles, sapeursforestiers, personnel de l’ONF...) peuvent déroger à cette règle. Les propriétaires de motos tout-terrain, quads et 4x4 sont priés de se rendre dans les communes autorisant ces pratiques.
 

 
05/2020
CONFINEMENT : RESPECTONS LES RÈGLES
Si les Teyrannais respectent dans l’ensemble les règles imposées par le décret ministériel du 23 mars sur le confinement, les patrouilles de police et des membres de la réserve communale sont malheureusement confrontées trop souvent à des comportements inciviques. Ainsi, pour certains, enfreindre les règles est devenu un sport national. C’est pourquoi les policiers qui sont restés pendant 15 jours dans la pédagogie et l’explication face aux contrevenants, ont désormais comme consigne de ne plus hésiter à verbaliser quand les personnes contrôlées sont dans le déni, l’incivisme ou parfois la provocation. Les premières amendes (135 €) ont été infligées début avril et la tolérance face à certains faits n’est plus de mise. Lundi 6 avril, le ministre de l’intérieur a lancé unappel aux préfets et aux maires afin de prendre « les mesures qui s’imposent pour assurer un respect strict du confinement ». En d’autres termes, les préfets et les maires sont encouragés à durcir par des arrêtés, les dispositions du décret du 23 mars.
Rappel de plusieurs dispositions importantes sur les sorties autorisées :
• se rendre à son travail si le télétravail est impossible
• faire des achats de première nécessité
• soins médicaux, consultations ne pouvant être ni différés ni assurés à distance
• déplacements pour motif familial impérieux
• déplacements de moins d’une heure à moins d’un km du domicile pour la promenade ou une activité physique individuelle.

À Teyran, l’arrêté municipal du 31 mars précise pour ce dernier point que seuls les déplacements à pied sont autorisés. De plus, tous les équipements publics communaux sont interdits (stade, city-stade, aires de jeux...).

RESPECT DES ZONES AGRICOLES
Il est nécessaire de rappeler que la traversée des terres agricoles cultivées (champs, vignes, jardins…) nécessite le respect du travail des agriculteurs. Merci de ne pas traverser ni piétiner les cultures en cours, de respecter les enclos accueillant des animaux. Ces activités agricoles sur notre territoire apportent un revenu à nos agriculteurs, nous ne devons pas l’oublier.
 

04/2020
CORONAVIRUS : UN CONFINEMENT INDISPENSABLE
Le confinement, pendant cette période de crise sanitaire, est la seule solution pour freiner la propagation du virus. Vous devez zester chez vous et ne sortir que pour les raisons essentielles. À l’heure où ces lignes sont écrites, c’est l’article 1er du décret du 16 mars 2020 qui régit ces dispositions. En respectant ces consignes, vous éviterez de contaminer vos proches et serez vous-mêmes à l’abri de la contamination, ce qui évitera un afflux vers les établissements de santé. La police patrouille constamment dans nos rues et nos chemins pour faire respecter ce confinement, elle est aidée ponctuellement par le véhicule CCFF qui circule sur les pistes forestières. Mais trop de gens prennent ces dispositifs à la légère.
Suite au constat d’incivisme de certaines personnes confondant confinement et détente, nous avons été obligés de prendre un
arrêté restreignant la circulation des personnes. Cet arrêté a pris effet le 21 mars. Merci à tous d’en prendre connaissance et de le suivre à la lettre.
En résumé, cet arrêté stipule que :
- Les autorisations de sortie permises pour l’activité physique en plein air sont limitées à 1km du domicile et ne peuvent se faire qu’à pied.
- Une distance de 15 m est imposée entre toutes personnes, y compris d’un même foyer, exception des personnes de moins de 12 ans, plus de 75 ans ou présentant des problèmes de santé avérés.
- Aucun moment partagé n’est autorisé entre personnes sur les espaces publics, rues, chemins, forêts et garrigues communales. Seuls les saluts brefs à distance sont tolérés.
À la date de parution de cet article, au vu de l’actualité en permanente évolution, certaines modalités ci-dessus ont pu se durcir.
 

 
03/2020
UN NOUVEAU POLICIER DÈS LE PRINTEMPS
Anticipant le départ en retraite du chef Pascal Sauvaire, remplacé par Christophe DEMARCY (voir article du journal de Teyran du mois de novembre 2019), nous avons lancé, dès l’été 2019, un appel à candidature pour un poste de policier. Après avoir sélectionné six dossiers et avoir fait passer trois entretiens, nous avons recruté Arnaud ROUQUETTE.
Arnaud ROUQUETTE est actuellement gendarme à la brigade de Jacou-Clapiers. Nous le connaissons bien au vu des bonnes relations que nous entretenons avec la gendarmerie. Il était auparavant affecté au Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (P.S.I.G.), une unité dont la vocation prioritaire est la lutte contre la délinquance de voie publique. Plus récemment, il était rattaché au PSIG « sabre », spécialisé dans la lutte contre la menace terroriste.
C’est un sportif accompli notamment dans les compétitions de longue distance de type « ironman » (natation + cyclisme + marathon). Il a été également rugbyman de haut niveau dans les équipes militaires.
Enfin, Arnaud est formateur en armement.
C’est avec grand plaisir que nous accueillons ce nouveau policier qui désirait pour la suite de sa carrière plus de proximité avec la population.