Teyrannais à l'honneur | Détails vie locale
Accueil > Vie locale > Teyrannais à l'honneur

Teyrannais à l'honneur

Marcel Bouniol cultive la discrétion. Soixante-dix années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le ministre de la Défense a décidé de l'honorer en lui attribuant la médaille de Chevalier de la Légion d'honneur. Ancré depuis des décennies dans la commune, bien peu de Teyrannais savaient que cet ancien officier de police avaient participé à la Résistance en s'engageant dans les Forces françaises libres dès 1941. Après avoir participé à la campagne de Tunisie, il s'engage au sein de la 2ème  Division blindée du général Leclerc. Vient alors le moment du débarquement et de la libération de Paris. Les combats se poursuivent pour le jeune héraultais jusqu'au 8 mai 1945 au pied du nid d'aigle d'Hitler à Berchtesgaden. 

Le 7 juin 2015, ce « jeune homme » de 95 ans a écouté avec émotion les discours d'Éric Bascou, le maire de Teyran, et d'André Hautot, un autre ancien de la France libre qui préside actuellement le Centre régional d'histoire de la Résistance et de la Déportation de Castelnau-le-Lez. Entouré par sa nombreuse famille, ses amis, les représentants de la section communale des anciens combattants et les élus, Marcel Bouniol a reçu une décoration prestigieuse qui récompense un engagement courageux. Très jeune, il a pris ses responsabilités pour s'opposer aux nazis et à leurs alliés de Vichy en s'impliquant auprès des partisans du général de Gaulle. 

La reconstruction de la République repose en grande partie sur les épaules de ces anonymes qui ont osé défier l'ordre établi. Une belle leçon d'Histoire a été proposée ce jour-là à toutes les personnes présentes à cette cérémonie.